E-mail

VIGNE Glorie van boskoop BLAUW

Vigne raisin noir

Prix final10,00 €
Prix TTC : 10,00 €
Aucune image
  • Aucune image
Description du produit

- Taille : 50/+

Entretien de la vigne

La taille vise surtout à augmenter la fructification. Sans taille, la vigne produit de manière irrégulière, faible et peu qualitative favorisant le feuillage au détriment des fruits. La vigne fructifie sur les pousses de l’année nées sur du bois de un an ou plus.  

Lors de la plantation, on taille la vigne à deux yeux, on sélectionne ensuite le plus beau des deux rameaux issus de ces yeux et on le palisse sur le tuteur. 

On forme un cordon vertical (une sorte de charpente fixe, comme un tronc) qui s’élèvera à 2,5 m maximum, portant des rameaux secondaires horizontaux qui pourront couvrir un mur. Ces rameaux fructifères, appelés « coursons », sont composés d’un sarment ayant fructifié l’année précédente et d’un sarment de remplacement situé juste en dessous. On taille en fin d’hiver (pas trop tard sinon la vigne « pleure », pas trop tôt sinon les bourgeons gèlent). On supprime le sarment fructifère et on réduit à 2 ou 3 yeux selon la variété de vigne, le sarment de remplacement.  L’œil supérieur donne un sarment fertile qui sera palissé au fur et à mesure de son allongement et l’œil le plus bas le sarment de remplacement…

Si la vigne doit courir sur une tonnelle ou une pergola, on courbe le cordon vertical à la hauteur désirée. 

Au cours de l’été, complétez par une taille en vert deux ou trois feuilles au dessus des dernières grappes.   

Une vigne bien nourrie émet des pousses de plus de 2 m  en une saison. En fin d’hiver, incorporez au sol un engrais complet à teneur forte en potasse (type Patentkali) afin d’encourager la croissance de la vigne et une belle fructification.

Tous les deux ans, complétez par un paillage automnal avec un compost

Côté santé de la vigne, certaines variétés récentes peuvent se passer de tout traitement. Quant aux autres, stimulez leurs défenses naturelles avec des pulvérisations de purins d'orties ou de prêle. Si besoin, faites quelques pulvérisations ou des poudrages avec des substances compatibles avec le jardinage écologique comme la bouillie bordelaise.

 

subcategory
Video

- Taille : 50/+

Entretien de la vigne

La taille vise surtout à augmenter la fructification. Sans taille, la vigne produit de manière irrégulière, faible et peu qualitative favorisant le feuillage au détriment des fruits. La vigne fructifie sur les pousses de l’année nées sur du bois de un an ou plus.  

Lors de la plantation, on taille la vigne à deux yeux, on sélectionne ensuite le plus beau des deux rameaux issus de ces yeux et on le palisse sur le tuteur. 

On forme un cordon vertical (une sorte de charpente fixe, comme un tronc) qui s’élèvera à 2,5 m maximum, portant des rameaux secondaires horizontaux qui pourront couvrir un mur. Ces rameaux fructifères, appelés « coursons », sont composés d’un sarment ayant fructifié l’année précédente et d’un sarment de remplacement situé juste en dessous. On taille en fin d’hiver (pas trop tard sinon la vigne « pleure », pas trop tôt sinon les bourgeons gèlent). On supprime le sarment fructifère et on réduit à 2 ou 3 yeux selon la variété de vigne, le sarment de remplacement.  L’œil supérieur donne un sarment fertile qui sera palissé au fur et à mesure de son allongement et l’œil le plus bas le sarment de remplacement…

Si la vigne doit courir sur une tonnelle ou une pergola, on courbe le cordon vertical à la hauteur désirée. 

Au cours de l’été, complétez par une taille en vert deux ou trois feuilles au dessus des dernières grappes.   

Une vigne bien nourrie émet des pousses de plus de 2 m  en une saison. En fin d’hiver, incorporez au sol un engrais complet à teneur forte en potasse (type Patentkali) afin d’encourager la croissance de la vigne et une belle fructification.

Tous les deux ans, complétez par un paillage automnal avec un compost

Côté santé de la vigne, certaines variétés récentes peuvent se passer de tout traitement. Quant aux autres, stimulez leurs défenses naturelles avec des pulvérisations de purins d'orties ou de prêle. Si besoin, faites quelques pulvérisations ou des poudrages avec des substances compatibles avec le jardinage écologique comme la bouillie bordelaise.

 

Site développé par pb web concept